• Orykane ®

SECRETS DE L’ATLANTIDE MYTHE OU RÉALITÉ Première Partie© Par Laurence Frédérique Surjus de Pomarède

Mis à jour : 6 déc. 2019



« Ce qui est aujourd'hui un paradoxe pour nous sera pour la postérité une vérité démontrée ».

« Celui qui prendrait ce que j'écris pour la vérité serait peut-être moins dans l'erreur que celui qui le prendrait pour une fable. » Denis DIDEROT



Nul n'a pu prouver l'existence de l'Atlantide, en contre partie nul n'a pu en prouver la non-existence.




L'Atlantide : ce continent perdu, ce souvenir archaïque de tant de peuples, continue à être un mystère objet de nombreuses discussions.


Mystère qui se confond avec l'énigme de l'origine de la race humaine. Dès que l'on prononce l'Atlantide la première évidence historique et documentaire avancée est l'écrit de Platon Timée et Critias.




Depuis que le philosophe grec, a commenté la fin du fabuleux empire, nombreux sont ceux qui ont spéculé sur le sujet ; où il était situé, qu'elle était la constitution de sa société, ou encore combien sa science était avancée et développée différentes hypothèse ont été avancées certaines mêlant le mystique, d'autres l'histoire, l'Atlantide tantôt présentée comme territoire tantôt comme île, fait et fera encore parler d'elle. Il est vrai que certaines théories concernant d'autres légendes ou mythes ou réalités ont pu être confirmées bien des années plus tard au fur et à mesure que la science et la technologie avancent. Qui sait si un jour en explorant les abysses ne trouverons nous pas des indices ? Qui sait si l'Atlantide a bien été engloutie ou si ce n'était une porte permettant de passer dans d'autres dimensions ou de voyager qui serait au fond de l'eau ? Mais encore l'Atlantide aurait tout aussi bien être une barge à l'image des plateformes de forages pétroliers en mer déposées par des habitants d'autres galaxies qui s'est tout simplement retirée une fois sont étude terminée sur terre ! Tant de suppositions sans réponses c'est pourquoi, il est bon de lire toutes les théories sur le sujet chacun est libre de croire ou ne pas croire que cela ait pu être et chaque théorie mérite que l'on s'y intéresse.


Cela fait environ, 700.000 ans, la Grande Atlantide fut engloutie, tout le continent s'est immergé.


La seconde catastrophe s'est produite aux alentours de 200.000 ans quand sont restées les îles de Routa et Daitya, les Amériques étaient séparées et l'Egypte inondée.

En l'an 72.025 avant J.C Daitya à disparu et Routa partiellement détruite est devenue la petite île sur laquelle se trouvait la ville de POSEIDONIS, située entre les actuels Etats-Unis d'Amérique et l'Europe au centre de l'Atlantique.


Le dernier puissant empire Atlante fut décrit par Platon ; il a coulé en 9.564 av J.C et ses ruines reposent au fond de la mer incroyablement préservées. (cf. Souvenirs de l'Atlantide)


nouvelles theories


Platon situe l'Atlantide au delà des colonnes d'hercule, mais les recherches les plus récentes privilégient deux sites de Méditerranée orientale, l'île grecque de Santorin, autrefois Thêra, et la ville de Troie, en Asie Mineure. En 1992 Eberhard Zangger un géo archéologue allemand a publié les résultats de dix ans d'études sur l'histoire de l'Atlantide dans son ouvrage « The flood from heaven ».

Pour lui la ville de Troie dans l'actuelle Turquie correspond à la description donnée par platon. Il pense en outre que le nom de colonnes d'hercule n'a désigné le détroit de Gibraltar que vers 500 av JC et qu'auparavant le terme s'appliquerait au détroit des Dardanelles qui sépare l'Europe de l'Asie et conduit a la Mer Noire, il soutient que les quartiers de Troie situes dans la plaine ont été submerges par des inondations vers 1200 av JC.

Cette nouvelle théorie mérite d'être examinée dans l'attente le site le plus plausible de l'Atlantide reste Santorin (Thêra) en mer Egée » où l'on note de nombreuses similitudes entres les descriptions de Platon et les témoignages archéologiques de l'age de bronze (3000-1500 av JC).

Les fouilles de l'archéologue grec Marinatos a Akrotiri ont permis de mettre au jour les vestiges d'une grande cité des ruines de maisons de deux ou trois étages décorées de superbes fresques témoignent de la prospérité de thêra une terrible éruption volcanique ravagea l'île qui fut engloutie par la mer.


Ni Troie ni Thêra ne correspondent à la période de neuf mille ans av JC mais en supposant que Platon se ait commis une erreur d'un zéro ou de date et qu'il s'agisse de neuf cent av JC la date coïnciderait avec l'éruption volcanique de Thêra.




Pierre Vidal-Naquet

L'Atlantide



Vidal-Naquet est à la fois un spécialiste passionné de l'Antiquité grecque et un savant pourfendeur des mensonges historiques.

À l'origine du mythe se trouve le philosophe Platon qui a décrit l'île dans le Timée et le Critias, textes qui narrent l'affrontement entre l'Atlantide et l'Athènes primitive, toutes deux fondées par des dieux, la première par Poséidon, la seconde par Athéna. Depuis Platon, il y eut ceux qui prirent la description de cette terre imaginaire pour ce qu'elle était, un récit philosophique et politique à méditer, et d'autres qui la prirent au sérieux au point de chercher à localiser la cité perdue.

C'est au large du détroit de Gibraltar, dans l'océan Atlantique, qu'on l'a principalement située. Mais au fil du temps, certains la confondirent avec le Mexique ou la Suède, ou encore avec l'Italie, les Açores et les Canaries ! Amusé et agacé, en bon historien soucieux de ne laisser passer aucun mensonge - et surtout pas les fantasmes nazis sur les origines atlantes des pseudo-aryens -, Vidal-Naquet raconte tout cela. Il évoque également, mais là avec bienveillance, les œuvres littéraires que le mythe a inspirées. Des écrivains comme Jules Verne, Pierre Benoit ou encore le dessinateur de bandes dessinées Edgar-Pierre Jacobs.


Pierre Benoit


(...) Comprenez bien, poursuivit-il plus calme, l'erreur des gens qui, croyant à l'Atlantide, se sont mêlés d'expliquer le cataclysme où ils ont jugé que l'île merveilleuse avait tout entière sombré.

Tous, ils ont cru à un engloutissement. En l'espèce, il n'y a pas eu immersion. Il y a eu émersion.

Des terres nouvelles ont émergé du flot atlantique. Le désert a remplacé la mer. Les sebkhas, les salines, les lacs Tritons, les sablonneuses Syrtes sont les vestiges désolés des flots mouvants sur lesquels cinglèrent jadis les flottes partant à la conquête de l'Attique. Le sable, mieux que l'eau, engloutit une civilisation.

Aujourd'hui, de la belle île que la mer et les vents faisaient orgueilleuse et verdoyante, il ne reste que ce massif calciné. Seule a subsisté, dans cette cuvette rocheuse, isolée à jamais du monde vivant, l'oasis merveilleuse que vous avez à vos pieds, ces fruits rouges, cette cascade, ce lac bleu, témoignages sacrés de l'âge d'or disparu.

Hier soir, en arrivant ici, vous avez franchi les cinq enceintes: les trois enceintes de mer, pour jamais desséchées; les deux enceintes de terre, creusées d'un couloir où vous avez passé à dos de chameau, et où, jadis, voguaient les trirèmes. Seule, dans cette immense catastrophe, s'est maintenue semblable à ce que fut alors, dans son antique splendeur, la montagne que voici, la montagne où Neptune enferma sa bien-aimée Clito, fille d'Evenor et de Leucippe, mère d'Atlas, aïeule millénaire d'Antinéa, la souveraine sous la dépendance de laquelle vous venez d'entrer pour toujours.

Dans "L'Atlantide" (1919), roman à succès de l'Académicien français Pierre Benoit, c'est dans le Hoggar, massif volcanique du Sahara algérien, habité par les Touareg, que vit Antinéa, dernière descendante des rois atlantes.

(Édition courante: Le Livre de Poche n°151)


John Michell


L'écrivain anglais John Michell dit que « l'Atlantide est autour de nous ». Il se réfère à la présence de nombreux restes archéologiques et ruines mégalithiques, cyclopiennes, qui se dressent en nombreux lieux sur la terre sous des orientations astronomiques très précises. Supposées antérieures à l'age de pierre (paléolithique et néolithique) ces monuments suggèrent qu'une civilisation de grands astronomes et d'ingénieurs aurait existé avant la préhistoire telle qu'elle est décrite par la science orthodoxe. La question reste de savoir si ces œuvres ont été érigées par ceux qui ont survécu au grand cataclysme ou par leur descendants.


Manuscrits Tibétains


Selon la « Doctrine Secrète » ou « doctrine hermétique » ou encore «doctrine ésotérique », fondement de la science théosophique (Théosophie, Théosophisme (du grec théos, Dieu, et sophia, science). Ce nom désigne la sagesse ou science) (tradition indo-tibétaine), l'Atlantide s'étend de l'actuel Groenland jusqu'à la moitié de l'Amérique du Sud et durant son existence, ses terres furent habitées par plus d'une race, comme les Lémuriens, (les géants) qui mesuraient jusqu'à trois mètres cinquante de stature et auraient donné l'origine aux Atlantes proprement dits.

Les Atlantes tant comme les Lémuriens, ont été anéantis par une catastrophe naturelle, ainsi que certains territoires ont disparu, faisant place à de nouvelles terres. Ce furent des moments de grandes perturbations, tremblements de terre, tempêtes, ouragans etc.... Surpris par la tragédie géophysique, les Atlantes furent dispersés, lors de leur fugue, sur différentes régions de la terre. L'Amérique, l'Egypte auraient été colonisés par des réfugiés Atlantes.


John A. West


John A. West à démontré que l'érosion qui ronge le sphinx de Gizeh, n'est pas due au vent du désert mais plutôt à la pluie.

Cette découverte fait reculer la datation du sphinx à au moins neuf mille cinq cent ans d'antiquité au lieu de quatre mille comme on le croyait jusqu'alors. Une œuvre d'une telle magnitude fut construite avec des connaissances architecturales, astronomiques, et mathématiques d'une culture antérieure à l'Egypte.

Une autre architecture qui s'en rapprocherait le plus serait celle de Tiahuanaco supposée bâtie par les Toltèques en Amérique du sud.



à suivre : SECRETS DE L’ATLANTIDE MYTHE OU RÉALITÉ deuxième Partie

La voyance  peut créer de l'addiction , si vous  constatez ces symptômes ou  que vous les  constatez  chez un tiers  , consultez ou conseillez  un professionnel  des addictions.  Orykane Konsult se réserve le droit  de vous limiter en consultations si  on constate  un comportement compulsif cela dans le seul but de vous aider et du respect de l'honnêteté  du cabinet .

© Copyright 2019  Ce site à été conçu par

Laurence Surjus de Pomarède Pour Orikane KOnsult ®

Tous droits réservés Article L111-1

 " L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous.

Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial "