• Orykane ®

Les réseaux sociaux...© Par Laurence Frédérique Surjus de Pomarède

Mis à jour : 6 déc. 2019

Je me pose une question :



Pourquoi j'ai tant d'amis politisés? Concernés par la moindre cause?


J'ai depuis quelques semaines parcouru le mur d'actualité de Facebook, celui d'Instagram, celui de Twitter et j'y lis beaucoup de revendications canapé!

Qu'est ce qu'une revendication canapé me direz vous ? !


Une revendication canapé est : je revendique, je m'insurge, je râle, je juge, je critique, je me moque, j'attaque, et je participe à des débats...


Oui mais ; je le fais chez moi en pantoufles bien au chaud!...


Non pas que mes amis commentent, ou publient eux mêmes, mais du coup avec les extensions voulues des réseaux sociaux je lis les amis des amis et je vois tous les "j'aime" des miens ainsi que des leurs.


Ce réseau destiné à facilité les échanges par le biais d'un moyen de communication à l'époque "révolutionnaire", est devenu un exutoire, fourre tout de toutes les colères, les frustrations, et insatisfactions personnelles.

Ceux qui sont les plus virulents sont souvent ceux qui ne se sont pas accomplis dans la vie. Celles qui en montrent le plus sur un prétendu bonheur perdent beaucoup de temps et d'énergie à le montrer au lieu de le vivre , d'ailleurs si ces personnes vivaient un tel bonheur je doute qu'elles auraient le temps de consacrer leur vie aux réseaux sociaux.


Les réseaux sociaux sont le reflet d'une société malade , ils montrent au delà des apparences les âmes errantes emprisonnées dans la grande toile publique et impudique, basée sur l'illusion d'une vie, l'illusion de l'amitié, l'illusion d'avoir de l'importance...

Hors la gloire ne dure que le temps d'un post et au nombre de "like" c'est à dire tout au plus 48 h...




Je lis donc des pages officielles censées faire circuler l'information, proposant des sujets tendancieux à polémique assurée...


à croire qu'ils ont besoin de boucler les fins de mois en faisant du sensationnel comme les torchons tapineurs proposant aux voyeurs, les détails croustillants de la vie des stars...


Ce qui me chagrine est toute la méchanceté et toute la bêtise qui circule sur ces réseaux sans parler du massacre de la langue française.


On pourrait penser que certaines personnes s'appliquent à mettre le peu de culture générale qu'ils possèdent au service de la malice




Bien sûr chers lecteurs et chers amis je ne généralise pas,


et surtout je ne vous implique pas, mais je pense que comme moi vous avez tous lu des aberrations inacceptables des insultes gratuites au moins une fois sur l'un des réseaux sociaux.


Je finis par ne pas savoir où me positionner moi qui ne me pose jamais la question en temps normal vu que je suis un mouton noir depuis toujours, je n'ai jamais adhéré aux grands mouvements de masse et je n'ai jamais été une suiveuse , j'ai la fâcheuse tendance à me questionner et analyser objectivement d'un œil critique les situations avant de porter un jugement.




La politique…,


veuillez excuser mon langage non châtié, me gonfle prodigieusement, je suis écœurée de voir tant de magouilles, mensonges abus de pouvoir sous couvert de manipulations médiatiques, sachant que les principaux journaux sont tenus par les milliardaires qui tiennent à continuer de faire fructifier leurs affaires... Je n'ai certes aucune envie de voter pour qui que ce soit dans les favoris ni principaux partis actuels.




Je lis « il faut renvoyer les africains chez eux. ».


Soit, cependant celui qui dit africain comprend tous les noirs en réalité, donc les antillais, réunionnais, guyanais, marseillais*…

* petit aparté qui me fait sourire seule, en mémoire d'un collègue antillais qui ne supportait pas qu'on lui dise qu'il venait des îles dans la mesure où il était né à Marseille et avait un fort accent à la Marius de Pagnol « minot si tu me lis je te salue »


En attendant mes nurses étaient noires, et toutes les domestiques de la maison

l'étaient , enfin presque l'une était indienne , je garde d'elles un souvenir tendre, empli de toute l'affection qu'elles nous ont donné à mon frère et moi, elles nous ont choyés comme des deuxièmes mamans.

Nous habitions la Colombie où je suis née, ensuite le Brésil , nous allions dans la rue jouer avec les autres enfants mon frère un rouquin tout bouclé, moi les cheveux tellement blonds que presque blancs, les deux le teint et les yeux clairs.

Nous n'avons jamais ressenti un rejet quelconque, nous n'avons jamais eu l'impression que les autres enfants étaient différents de nous.

Pourquoi tant de racisme basique ? Entre ne pas vouloir avoir des relations physiques avec une autre ethnie que la sienne ce qui peut se concevoir par le manque d'attirance tout simplement et vouloir rejeter tout ce qui n'est pas de la même couleur que la notre il y a un monde !




Autre sujet la religion, une simple question doit se poser  :


Quelle était la religion de Dieu ou le Créateur , le Divin, Démiurge, Allah, Bouddha, Yahvé … ?



Dans la réponse , c'est à dire ; aucune ; on ferme ici le sujet et les débats…



Toutefois je reviens sur mon enfance sud américaine,


jamais nous n'avons eu à revendiquer telle ou telle appartenance religieuse, ni idéologique , jamais à table on n'a critiqué quiconque qui ne mangeait pas comme nous, tout le monde était capable de vivre en bonne intelligence dans le respect du culte de chacun ou pas de culte du tout.


Pourquoi en Europe cela semble impossible ?


L'esprit conservateur du vieux monde ? Ou l'esprit profiteur de ceux qui manipulent les opinions pour servir leurs intérêts et être au pouvoir ?

Les tenues vestimentaires sur toute l’Amérique , les différences de statut social ont été résolues par les uniformes obligatoires à l'école , pas de signe ostentatoire pas de signe religieux juste l'uniforme, ainsi tout le monde est au même niveau , si il se démarque il le fait par ses notes , ses capacités personnelles, ses qualités personnelles, mais pas par les marques affichées ou l'image professionnelle des parents.

Je n'ai pas souffert d'avoir eu à porter un uniforme , je l'ai même tellement bien vécu que j'ai remis le couvert quelques années plus tard en entrant dans la fonction publique d'état et en portant encore l'uniforme, seul bémol , le kaki me sied mieux au teint, mais je n'avais pas le courage de me lever tous les jours poltron-minet, pour aller courir un footing en plein froid, du coup je me suis contentée du bleu marine! Humour bien sûr !




Si j'écris tout cela c'est aussi pour vous dire mes amis , chers lecteurs, que nous devons prendre en considération que ce que nous écrivons sur un réseau public n'est pas anodin , ne se résume pas à la page que nous voyons sur notre écran, cette même page accessible au monde entier à la seconde même ou nous appuyons sur la touche entrée pour poster un commentaire.




Parmi mes amis virtuels ou non ;


il est des Russes , qui n'apprécient pas toutes les critiques envers leurs pays et leur président, des Américains qui ne sont pas des ricains, des Espagnols qui ne sont pas spingoins, des Corses qui ne sont pas des poseurs de bombe, des Bretons qui ne boivent pas, des Serbes qui ne sont pas les sauvages que les médias désignent, des Bulgares qui ne sont pas les mendiants de l'Europe , des Marocains qui ne sont pas des intégristes ni des profiteurs du système, des Portugais qui ne sont pas poilus, des Belges qui ne sont pas idiots, des Suisses qui ne sont pas riches , des Nobles qui ne sont pas pédants, des ouvriers qui ne sont pas vulgaires, des facteurs qui ne sont pas fainéants, des policiers qui ne matraquent personne, des surveillants pénitentiaires qui ne matent personne..

J'ai de la famille aux quatre coins du monde... la liste est longue !


Mais par dessus tout il y a des humains, des hommes et des femmes tout simplement.

La voyance  peut créer de l'addiction , si vous  constatez ces symptômes ou  que vous les  constatez  chez un tiers  , consultez ou conseillez  un professionnel  des addictions.  Orykane Konsult se réserve le droit  de vous limiter en consultations si  on constate  un comportement compulsif cela dans le seul but de vous aider et du respect de l'honnêteté  du cabinet .

© Copyright 2019  Ce site à été conçu par

Laurence Surjus de Pomarède Pour Orikane KOnsult ®

Tous droits réservés Article L111-1

 " L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous.

Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial "