• Orykane ®

L'art de la solitude© Par Laurence Frédérique Surjus de Pomarède

Mis à jour : 6 déc. 2019

La solitude est l'art de la rencontre avec le vide existentiel, ce vide comporte deux aspects.


Le premier celui de l'existence et de son but, de la recherche d'une signification métaphysique ou d'une quête sans fin d'une réponse à une question dont nous ne savons même pas le contenu exact de la question.


Le second celui de l'absence, le sentiment d'abandon ou une perte douloureuse.

C 'est la raison pour laquelle la plupart des gens n'affrontent pas la solitude d'un point de vue positif bien que La liberté soit une découverte solitaire, permettant de s'élever , de se corriger, ou de se retrouver, mais plutôt sombrent dans la mésestime, la déprime , la tristesse amère d'une vie insatisfaisante et de rêves inachevés.

En réalité ces derniers points relèvent plutôt du besoin de l'humain d'exister pour, les autres ou au travers des autres et non pour lui même.

Hors nous naissons et mourons seuls même avec des gens autour de nous. Personne ne peut le vivre à notre place ni nous conseiller dans ces domaines.


Exister pour soi ne veut pas dire se comporter comme un égoïste, capricieux et narcissique, mais plutôt de se connaître suffisamment pour savoir quelles sont les limites de ce que nous voulons donner et recevoir et la reconnaissance que nous recherchons dans le regard des autres .

L'exigence dans ces domaines préserve de bien des maux , seulement l'humain a peur , il craint de se retrouver dans ce vide face à lui même car nombreux ne se suffisent pas. Ils ont besoin des autres , ils doutent et ne font pas confiance à leur intuition, ils ignorent leur propre valeur, enfin ils ne l'ignorent pas mais ont besoin d'être rassurés en ayant l'approbation et les félicitations de leurs semblables.


La solitude crée de l'angoisse, elle est d'autant plus nerveusement épuisante et pernicieuse selon que nous la vivons seuls, en couple, en famille, au travail, mais encore dans un groupe.

Elle nous met devant nos questionnements demeurés sans réponses, nos peurs tels, la vieillesse, la maladie, d'être seuls au dernier jour, de perdre tous ceux que nous aimons, ce que nous avons bâtit jusqu'à avoir peur de perdre aussi notre capacité à raisonner de manière sensée à force de questionnements sur le pourquoi.

L'équilibre passe par l'acceptation comme un fait existant sans sentiment d'infraction de notre moi.

Cependant cela peut aussi être l'occasion d'une expérience permettant de transcender tous ces engrammes afin d’accéder à une élévation, un bien être que nous n'aurions pas soupçonnés trop attachés que nous sommes au concret.

Nous sommes tellement absorbés par notre quotidien que nous perdons le souvenir de ce que nous recherchons vraiment, pourtant il n'est pas rare d’entendre les personnes dire aspirer à la sérénité, une vie paisible, simple, un bonheur simple , une communion avec les autres dans la paix.. .

Les principales aspirations humaines en fait.


Mais alors qu'est ce qui nous pousse à faire tout le contraire et à fuir les instants d'introspection que nous offre la solitude ?

C'est un peu comme si nous étions en hypnose devant un poste de télévision et que la main sur la télécommande voulait cliquer sur arrêt mais quelque chose dans le cerveau nous en empêchait . Alors nous restons là avachis les yeux en mouvement rotatif tels des mandalas, sachant que ce n'est pas ce que nous désirons ni ce qu'il nous faut mais continuant dans le même schéma.

Notre plus intime sait que nous ne nous accomplissons pas dans le chaos d'une vie qui ne nous convient pas , nous en tombons malades, diverses éruptions cutanées , douleurs dorsales voir un peu partout dans le corps, migraines, lassitude, besoins compulsifs de consommations sucrées, gastrites qui s'ensuivent et tous les autres maux dont peut souffrir l'homme moderne pourtant plus sédentaire que ses aînés.


La solitude comme la maladie peuvent être perçues comme un chemin amenant à la maturité pour une vie meilleure.

Encore faut il l'appréhender comme une plénitude, quand nous regardons dans le noir le plus complet tout nous paraît en vide, mais quand nos yeux s'habituent à l'obscurité, que nous plongeons dans notre plus intime et laissons notre autre voyager où il veut, nous commençons à percevoir l'immense variété de couleurs, lumières et images qui s'y trouvent.

La peur de la solitude est une peur de la réalité, le silence qui l'accompagne nous fait entendre notre voix intérieure et nous nous demandons si nous sommes fous ou si quelqu'un nous parle vraiment .

Nous nous distinguons les uns des autres, selon le pacte que nous passons avec l'isolement, soit nous y voyons une liberté de penser par nous mêmes sans aucune influence, de nous accomplir sans attendre des autres, soit nous y voyons l'abandon, la misère, le poids des pensées négatives qui nous envahissent.

Nous devenons authentiques en acceptant cet isolement comme le prix à payer pour une libération personnelle et un détachement de l'inutile pour ce qui nous est cher ; une prise en main de notre propre existence, devenant maîtres de nos décisions et non plus les collaborateurs de notre propre histoire diluée dans l'impersonnel au service de ceux que nous côtoyons .


Quelle soit contrainte ou voulue la solitude est un pont vers le dialogue interne, nous discutons avec «moi », l'autre; cet inconnu qui partage notre corps . En établissant ce dialogue nous découvrons notre force en nous unissant ou nous réunissant , nous retrouvons nos aspirations premières, nos insouciances, nous nous harmonisons et vibrons avec tout ce qui nous entoure, comme si nous jouions une musique silencieuse pour les autres mais douce et mélodieuse à nos oreilles.

Dédions un bref instant à la solitude , fermons les yeux et entendons les sons que nous possédons en nous , dans notre propre silence naturel et salutaire.


Quand nous apprenons à nous sentir seuls, immensément accompagnés par nous mêmes ; tout ce qui nous entoure, se présente sous la forme d'un supplément de bonheur à cueillir.

La voyance  peut créer de l'addiction , si vous  constatez ces symptômes ou  que vous les  constatez  chez un tiers  , consultez ou conseillez  un professionnel  des addictions.  Orykane Konsult se réserve le droit  de vous limiter en consultations si  on constate  un comportement compulsif cela dans le seul but de vous aider et du respect de l'honnêteté  du cabinet .

© Copyright 2019  Ce site à été conçu par

Laurence Surjus de Pomarède Pour Orikane KOnsult ®

Tous droits réservés Article L111-1

 " L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous.

Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial "