• Orykane ®

Je suis donc j'écris..© Par Laurence Frédérique Surjus de Pomarède


Oui en fait je suis…


Je suis une personne dotée d'un cerveau capable de donner naissance à une idée et de mettre en forme cette pensée afin de la coucher sur un papier .


Je suis un être capable de créer ce qui veut dire capable d'imaginer , capable également de penser par lui même, capable d'avoir un esprit critique et d'être en désaccord avec un concept ou un principe…


Capable également de lire et de me documenter.

Capable aussi d'assumer l'envie de ne pas se cacher et d'oser laisser parler ses sentiments, ses peurs, son amour, ses élucubrations (même si cela demande une certaine part de douce folie pour les élucubrations). Mes élucubrations n'étant pas plus doucement folles que celles de la moyenne normale. 


Ce monde est fou, tout est agressif et violent, on nous assène des sermons  de toutes sortes, écrire me permet de m'évader de tout cela quand j'écris je voyage dans mon imaginaire, je joue tel un acrobate avec les touches de mon clavier, je suis dans mon monde que je souhaite partager avec vous lecteurs. 


En bref je suis un humain qui a tout à fait le droit d'écrire et de penser même si ce n'est pas dans le sens de la majorité pensante même si tel ou tel auteur n'a pas dit cela ou ne l'a pas encore dit…


Pourquoi j'écris cela aujourd'hui ?


Afin d'expliquer le sens de mes écrits.


En effet je n'écris pas toujours dans la même catégorie, dans le même style, je ne suis pas cloisonnée à un genre particulier, car toujours, en tant qu'être vivant, je suis animée également !

Parfois j'ai l'âme bohème, parfois boudeuse, d'autres fois en colère, mais encore curieuse, rêveuse, triste, romantique, amoureuse, joyeuse euphorique, révoltée…


Est ce une raison suffisante pour me faire insulter ?

Ne suis je pas l'égale de tout autre écrivain contemporain ?

Si ce n'est pas le cas par la qualité d'écriture ça l'est au moins par le lecteur.


À chacun ses lecteurs , je n'écris pas pour convaincre qui que ce soit , mon point de vue est personnel et pour cause puisque j'écris au grès des sujets qui traversent mon esprit.

Ce qui ne fait pas de moi une « idiote » comme je me le suis récemment entendu dire par un autre écrivain Illustre Inconnu… tout comme moi d'ailleurs.


Je n'ai pas la prétention de transmettre non plus , je dis ce que je ressens comment je le ressens et comment je perçois ce qui m'entoure, l'inconnu , l'invisible et le visible, les symboles, avec ma fantaisie, mes émotions, mon intuition.

Il s'agit de ma libre interprétation , celle qui fait partie de mon droit le plus stricte en tant qu'humaine égale des autres humains, à l'expression.





Si mes textes servent de support ou que certains se reconnaissent dans les propos et qu'ils y trouvent une manière de penser qui leur ressemble, qui les séduit, mais encore les inspire, j'en suis contente et c'est normal je le pense ! Cependant je conçois tout à fait que l'on puisse être en désaccord total avec moi.


Dans ce cas pourquoi ne pas me dire , je ne suis pas de votre avis , ou ma façon de voir n'est pas la même que la votre et éventuellement l'exposer afin que je puisse envisager le sujet sous un autre angle ?


Non au lieu de ça , ce sont les tentatives de rabaissement, les humiliations et les insultes qui fusent.


Je suis choquée de tant de violence verbale dès qu'on ne pense pas comme une majorité intellectuelle ou qu'on n'a pas pris un maître en référence ce que j'assimile plus à une « gourouisation » de l'écriture . Voilà que j'invente un mot… je vais me faire taper sur les doigts !


Si ce n'est pas Levy, Coelho, Jung ou je ne sais qui encore qui l'a dit … ça ne vaut pas un pet de lapin… et là je deviens la bourrique de base, qui n'a rien vu et ne sait rien parce que eux ont lu untel.. ou untel… et que en dehors de untel… tous les autres ne sont que des débiles profonds ou des sous hommes.


D'ailleurs je constate que c'est souvent untel et non unetelle , pourquoi donc ?


Là aussi je vais vous raconter une anecdote . souvent des hommes m'écrivent sur mon mail pour me demander si ce sont bien mes idées ou qui est l'auteur (bien au masculin je précise) qui a écrit le texte sur mon blog… car ce ne peut avoir été rédigé par une femme voyons !!

L'un d'eux m'a même dit «  vous n'avez pas le physique d'une écrivaine » ça m'a renvoyée à la tête des personnes quand ils me demandaient ma profession et que je leurs disais agent de l'administration pénitentiaire en milieu masculin ! Il faut croire que je n'ai jamais eu le « physique de l'emploi » quel que soit le domaine auquel je touche ! Ironique mais récurrent, paradoxalement c'est depuis mes premiers écrits que je me suis heurtée au machisme .


Il est d'autant plus dur pour une femme de faire passer ses idées dans le milieu de l'écriture que pour un homme , tout du moins dans certains domaines, il est certain que si j'écrivais sur la mode, la cuisine, ou le romantisme, aventure etc … je n'aurais pas ces remarques.



Le domaine spirituel, la psychologie, les arts divinatoires, les symboles sont subjectifs, soumis à l'émotionnel, on ne peut faire entrer l'humain dans des cases bien spécifiques car il a la faculté de vous surprendre là où vous l'attendez le moins ; là où il aura réagi avec son émotionnel et non avec sa raison.


C'est précisément cet aspect que je veux souligner ici.


Pourquoi mon idée ou ma façon de voir serait plus stupide que celle de qui que ce soit d'autre ? Une idée en vaut bien une autre non ?


Pourquoi faudrait il que je sanctionne mes écrits de preuves et de références tant que je n'écris pas sur des faits historiques ou réels ? Je n'ai pas à prendre appui sur d'autres auteurs je ne suis pas là pour les copier, et répéter les mêmes idées reformulées autrement. Ce sont mes idées sur lesquelles je mets des mots, elles en deviennent ma propriété intellectuelle, quand bien même elles aient déjà été pensées par d'autres, nous n'en aurons jamais une approche identique dans la mesure où chaque être est un individu unique.


Pourquoi je n'aurais pas le droit au même titre que qui que ce soit d'autre de révolutionner une idée reçue ?Les humains ont ils déjà tout découvert qu'ils sont fermés à d'autres approches d'un sujet donné ? Sont ils blasés ou incapables de se libérer des entraves invisibles qu'ils ont aux pieds ? Sont ils endoctrinés à ce point qu'ils vous lancent tout de suite un « n'importe quoi pfff » «  vous faites de la psycho à deux balles » «  vous vous prenez pour qui untel à fait de grandes études.. ; »

Plus grave on l'observe aussi lors de débats journalistiques ou politiques personne n'a le droit de s'exprimer si il va contre l'opinion générale, il se fait tout de suite remettre à sa place vertement .


J'admire certains auteurs d'autres ne me parlent pas, je n'ai pas d'idées reçues ni d'idées préconçues, et surtout excusez moi mes détracteurs de vous décevoir je n'ai pas de maître à penser .


Personne ne me dicte quoi ou comment penser, de la même manière que je n'impose à personne de me lire ni d'abonder dans mon sens.

Cela s'appelle de la courtoisie et de l'éducation, respecter les autres pour leurs différences et s'enrichir de leurs avis contraires, mais aussi pour leur originalité et leur courage de le rendre public.


Baudelaire par exemple que j'affectionne en tant que poète, ne vivait pas de ses écrits . Nombreux auteurs inconnus aujourd'hui, et certains de mes amis écrivent d'abord pour eux mêmes et non pour la gloire et la popularité.


Il faut comprendre que écrire est aussi une manière de s'ouvrir et d'ouvrir le dialogue sur des sujets qui nous intéressent. Un moyen d'aller vers les autres et de créer des liens avec des gens que l'on aurait jamais connus sans ce lien qu'est la rédaction.


Il est des écrivains orgueilleux et avides de succès il est vrai, qui vont griffonner des textes emplis de de symboliques et d'images piochés par ci par là , afin de satisfaire à la demande de masse d'une spiritualité simplifiée.

Mais il y en a d'autres qui se plongent dans une profonde introspection et qui tentent de faire passer non pas un message mais leur âme dans ce qu'ils écrivent.


« C'est quand nous avons toutes les réponses , qu'arrivent les questions que nous n'attendions pas . »


Nous n'avons jamais toutes les réponses, et nombreuses questions resteront en suspend.


Restons humbles dans nos propos respectueux de tous et ne pensons pas que nous sommes les élus ou élites intellectuels .



Nous ne seront que d'éternels apprentis, des « cherchants », des amoureux de la page blanche à remplir, au même niveau et nous aurions plus à gagner mes amis écrivains écrivains confirmés ou écrivains en herbe, à échanger nos points de vue qu'à nous combattre.


Je serais ravie qu'un jour d'autres personnes m'envoient leurs textes afin que je les publie sur mon blog même si ils ne sont pas sûr d'eux et qu'ils pensent que ça ne pourrait intéresser personne. Au contraire on s'enrichit en découvrant les autres. 

La voyance  peut créer de l'addiction , si vous  constatez ces symptômes ou  que vous les  constatez  chez un tiers  , consultez ou conseillez  un professionnel  des addictions.  Orykane Konsult se réserve le droit  de vous limiter en consultations si  on constate  un comportement compulsif cela dans le seul but de vous aider et du respect de l'honnêteté  du cabinet .

© Copyright 2019  Ce site à été conçu par

Laurence Surjus de Pomarède Pour Orikane KOnsult ®

Tous droits réservés Article L111-1

 " L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous.

Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial "