La voyance  peut créer de l'addiction , si vous  constatez ces symptômes ou  que vous les  constatez  chez un tiers  , consultez ou conseillez  un professionnel  des addictions.  Orykane Konsult se réserve le droit  de vous limiter en consultations si  on constate  un comportement compulsif cela dans le seul but de vous aider et du respect de l'honnêteté  du cabinet .

© Copyright 2019  Ce site à été conçu par

Laurence Surjus de Pomarède Pour Orikane KOnsult ®

Tous droits réservés Article L111-1

 " L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous.

Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial "      

 

  • Orykane ®

DE LA MAGIE DE L’AMOUR AU COUPLE SOCIAL© Par Laurence Frédérique Surjus de Pomarède

Mis à jour : 6 déc. 2019

L'amour est un état dont

l'être humain à besoin pour y trouver une certaine plénitude

Il est une sorte de « mort » de l'ego, pour se donner au feu incontrôlable de la passion.

Et qu'est la « mort de l'ego » sinon qu'un renversement de vibration, de lâcher prise, pour une force supérieure à notre contrôle.


D'un autre coté il semble que l'amour soit le produit de consommation,ainsi que tout ce qui l'entoure,  le plus prisé depuis la nuit des temps, qui se vend toujours aussi bien à l'heure actuelle et ne connaît pas la crise économique.



Comme dans les mythes et légendes, contes, romans, et histoires vécues, la folie ou la plénitude de l'amour mènent aux frontières du possible et de la vie, nous obligeant à découvrir nos limites.

Alors tout serait comme si l'amour, ou plutôt ce magma de sentiments qui nous échappent, qui provoquent des émotions violentes, nous emmenait, malgré nous, à nous extérioriser et à transcender notre ego pour atteindre des niveaux plus subtils d'expériences.

Certains psychiatres définissent ce sentiment comme une aliénation mentale transitoire et même si cela nous fait sourire... Reconnaissons qu'il y a une certaine vérité dans cette définition.






L'amour rend les amants « bizarres » c'est bien connu !


Ces sentiments amoureux qu'expérimentent deux êtres les rendent singuliers, déphasés, irrationnels. Il les isole et sépare du reste du monde et des gens qui les entourent, les submerge en un tel état d'exaltation, de frénésie, et d'envoûtement qu'ils paraissent se soustraire à la réalité et vivre pendant un certain temps dans un autre monde.

Les émotions qui surgissent alors, produisent un paroxysme de sensations qui élimine quelconque capacité de rationalisation, réduisant la volonté à sa plus simple expression, bien qu'elle puisse devenir fanatique, si l'esprit devient la victime d'une idée fixe, qui rend sourd, aveugle et indifférent à tout autre centre d'intérêt.


En d'autres cas, l'amour est un état d'ivresse incomparable, qui toutefois s'épuise et disparaît lorsque son intensité s'amenuise, plongeant l'individu dans la plus grande désillusion, le plus grand désenchantement et vide intérieur.

Quand les vagues émotionnelles soulevées par les flammes de l'amour, tombent en une mer calme, s'installent, le désespoir, l'étrange et angoissante sensation de la perte.


La psychologie moderne tend à comparer l'amour avec une sorte d'infraction du moi. En effet il s'agit d'une exagération, une augmentation voire un débordement. L'amoureux a la sensation de sortir de soi, sous l'influence du sentiment il ne se sent pas le même, envahit par le désir de l'autre, le besoin de se projeter dans l'autre ou d'intégrer en lui l'objet de son amour, abandonnant la perception de ses limites.

Mais une fois cet enthousiasme ; qui s'alimente presque toujours d'illusions, fantaisies, et projections mentales inconscientes, ; éteint, le vide laissé à l'intérieur peut s'avérer insupportable et les limites, reviennent cruelles et suffocantes.



On sait que le sentiment amoureux n'admet aucune norme,


Il provoque nombreux accidents et drames humains qui parfois s'avèrent dévastateurs et mortels, que toutefois il alimente les rêves les cœurs, les imaginations, et qu'il est une constante passerelle vers toute forme d'art, il n'en demeure pas moins un tabou de par son état de « phénomène asocial »

Cependant pour d'autres raisons inhérentes, tout d'abord, à la préservation des communautés humaines, ensuite à l'intérêt plus individuel que commun, la magie de l'amour transcendant les sensations, les émotions, les fonctions reproductrices, s'est peu à peu soumis aux règles sociales.

Mais pour le plus intense et parfait qu'il puisse paraître, cet état ne peut être éternel, puisqu'il est le fruit d'un vouloir inconscient de fusion avec soi même et ne peut se réaliser hors du moi profond avec l'autre malgré notre amour pour lui ou notre conviction à l'aimer, comme il est coutume de dire « plus que nous-mêmes ».

L'amour n'a alors d'autre raison que celle de s'élever comme une étincelle qui se manifeste en un état spontané, en l'instant où deux personnes sont ensembles et les conduit à s'unir « pour le meilleur et pour le pire »




Peut on éteindre un feu dont la flamme naît, renaît et s'auto-alimente ?


Peut on dominer un état  d'excitation dont l'essence est méconnue et nous échappe, qui est plus forte que soit même qui ensorcelle et fascine le plus sensé d'entre nous?

Au plus loin que nous remontions, on observe chez nos ancêtres, une double volonté de domestiquer et de sacraliser l'amour.

Ainsi est né le couple social qui continue d'être notre modèle, et d'un autre côté subsiste l'amour mystique, marginal et exceptionnel, séparés mais totalement intégrés socialement et religieusement.


Mais le vrai Amour, celui qui s'écrit avec une majuscule, n'a besoin d'aucun produit extérieur, d'aucune race, ni de croyance ou religion.

C'est un sentiment qui ne requiert même pas un compagnon concret, car c'est une vibration avec une lumière qui nous est propre.

De la même façon qu'il nous conduit vers un compagnon de vie, qu'à l'entier dévouement à un idéal, à une sensation, un état, qui débouche sur l'unité avec l'univers.

Peu importe la différenciation de l'amour entre amis, du couple, des amants, de l'humanitaire ou d'un dieu, car ce qui est sûr, est que tout cela est Amour en ses multiples facettes !


D'un point de vue humain, si l'on admet que chacun de nous est une personne en continuelle formation, que la vie est un éternel apprentissage qui nous oblige à nous transformer nous devons voir dans l'amour une expérience à l'éveil de la conscience.


Lire aussi Amour et Frustration