• Orykane ®

Contes, Mythes, Légendes Et Spiritualité II (Deuxième Partie) © Par L.Frédérique Surjus de Pomarède

Mis à jour : 6 déc. 2019

Le combat entre le chevalier et le dragon révèle l'archétype du triomphe de l'Ego sur les tendances régressives.


Contemplant la descente aux enfers, il remonte de la terre des morts après avoir couché la bête au sol .

Paradoxalement c'est dans l'ombre qu'il puisera la lumière qui lui donnera la force de vaincre.

Quand tout lui semblera perdu il devra dans le dépouillement le plus total trouver la lumière qui le guidera ; la pensée conductrice pour quitter le labyrinthe créé par son propre esprit mais auparavant dans son coeur il aura tué ses peurs. 

Tuer le dragon est transpercer son propre coeur de la flèche de la vérité en affrontant sa propre noirceur d'âme.


Le dragon peut être vu comme une sentinelle gardien des formules trop importantes pour être placées dans n'importe qu'elles mains.


Il ne tue pas par plaisir mais par protection du trésor.

Ce trésor que nous pouvons voir comme « le savoir » n'est pas à placer entre les mains de non initiés, seuls ceux qui possèdent assez de sagesse sauront répondre aux questions posées par le monstre gardien des lieux et pourront passer.


Le combat et la mort de la bête n'étant qu'une métaphore symbolisant la clé de l'énigme.

Et l'énigme en elle même étant l'homme ou plutôt le centre.


Selon les légendes et mythes, les mages consultaient les dragons pour certaines formules magiques , poursuivant leur quête ils se présentaient devant eux, avec pour seule arme la pureté de leur dessein. Si certaines formules avaient été remises dans les mains de quelconque aventurier elles auraient pu détruire le royaume ou pire , l'humanité.


On peut également y voir le besoin de mourir pour renaître le feu du dragon ayant là une fonction purificatrice.


La princesse emprisonnée par le dragon, n'est pas un individu isolé, elle est à la fois le dragon et la princesse , la conscience et le duel du bien et du mal en son sein.

Le prince doit faire preuve d'humilité et se fier à son instinct pour l'atteindre et la délivrer.

En trouvant la princesse il s’aperçoit qu'il s'est trouvé lui même.


Souvent nous ne pouvons plus voir ce qui est beau ou lumineux ce n'est qu'en ayant l'impression qu'on la perdu à tout jamais que nous prenons conscience que nous avions laissé un voile noir nous aveugler, cette métaphore du combat chevaleresque, représente la dualité de l'humain.


Le chevalier doit prendre conscience de l'ombre e et en tirer de la force . En maîtrisant l'ombre il maîtrisera les forces occultes plutôt que d'être leur esclave. Tout comme on contrôle son mental et ses émotions afin de ne pas se laisser dominer par eux. .

Vous devez composer avec le pouvoir destructeur si vous voulez devenir assez fort pour vous mesurer au dragon et le battre. 


En d'autres termes, l'ego ne peut réussir qu'après avoir dominé et assimilé l'obscur qui est en nous. 


On peut y voir encore, le défi de la vie, le défi de l'inconscient: à travers elle, à travers ce qu'il croyait être... l'éradication du mal , ouvrant l'accès au salut.


L'éveil à la conscience spirituelle, est présent dans la plupart des contes et légendes, prenons par exemple le conte de Blanche Neige on y retrouve la dualité le combat du bien et du mal, l'accès à la connaissance mais aussi à l'interdit.

Le dragon étant ici le miroir de vérité, celui qui voit le coeur pur, gardien également du secret de jeunesse éternelle, la notion de beauté dépasse, l'aspect physique en la personne de Blanche Neige en opposition à la reine sa beauté vient de l'intérieur elle est « blanche » de tout vice.

Le nombre sept y est très présent les sept forêts qu'elle traverse ou tel la numérologie le 7 représentant la « vie intérieure ». Les sept montagnes qu'elle franchit ou Les sept formes sous lesquelles le Graal peut apparaître. Les sept nains ici pourraient être vus comme les sept archanges, blanche neige s'étant égarée dans la forêt obscure croit trouver en cet endroit la lumière protectrice hors , elle est d'autant plus exposée du fait de sa solitude , solitude qui doit la conduire à l'introspection ; mais cède à la tentation et elle absorbe le poison qui la plongera dans un coma profond.

Elle doit expulser ce poison de son esprit alors qu'elle dort encore un prince erre. Lui musardant, dans les bois, ignore qu' elle le guide jusqu'au cercueil où elle repose. Allant sur son cheval blanc doté et paré de toutes les vertus il trouvera le chemin afin de réveiller la conscience qui sommeille. Il ne sait pas que sa promenade était en réalité l'accomplissement d'une quête celle de la princesse qui demandait à être sauvée pour s’être perdue en se corrompant par désespoir.


La belle au bois dormant, un conte très dur, non destinés aux enfants bien que depuis le dessin animé de Disney il le soit devenu.

L'enfant va percevoir la notion de bien et de mal entre le prince la princesse et la sorcière et sa compréhension du conte s'arrêtera à la mort du dragon par l'épée du prince, le baiser, puis ils se marièrent et furent heureux impliquant la notion d'amour et de sacralisation de l'union.

Ce conte est bien plus spirituel qu'il n'y paraît , la princesse endormie, n'est pas une princesse qui dort tranquillement en attendant qu'on la délivre, il s'agit de notre conscience endormie, annihilée par les autres ici elle est tombée dans le sommeil par la volonté de la sorcière, la sorcière étant une des représentations des mauvaises pensées collectives propres à l'humanité.

Alors qu'elle dort le temps est en suspend symbolisant par là même , la noirceur de notre ego nous dirigeant et freinant notre élévation.

La sorcière ainsi que la princesse sont l'archétype du féminin, en toute princesse sommeille une potentielle, sorcière et vice et versa.

En réalité les deux représentent la nature humaine , tantôt bonne tantôt mauvaise en fonction du contexte et du vécu.

Le prince est mis en avant tout en lumière , son cheval est blanc, il est l'instinct, son bouclier brille tant il est propre, il est la vertu et son épée est tranchante comme le glaive de la justice elle est la vérité sous sa forme rédemptrice,.

L'homme accompli est un homme droit et intègre, mais il ne suffit pas de posséder ces qualités symbolisées ici par l'animal et les objets en sa possession, il doit poursuivre une quête intérieure, il doit combattre son dragon pour se trouver.

Pour cela il doit partir dans une quête de l'inconnu, ne sachant ce qu'il poursuit réellement et ne comprenant pas ce qui l'attire tant dans l'histoire d'une inconnue endormie , traverser des contrées hostiles après avoir franchi un mur derrière lequel il ignore ce qu'il trouvera. Afin d'atteindre au bout du chemin la révélation.

Alors il part en quête de son double et opposé à la foi, il ne peut s'accomplir que si il a maîtrisé le féminin et le masculin en lui, le prince représente également la dualité humaine, celle de l'équilibre des deux éléments.

En affrontant le dragon il s'affronte lui même, il affronte l'ego sur le terrain où l'a entraîné la princesse dans son sommeil éveillé.

Chacun de son côté accomplissant son chemin lui en la recherchant elle en le guidant. Lui ne sachant pas qui, ni ce qu'il cherche elle l'attendant et le le mettant à l'épreuve.

Alors qu'il arrive où elle se trouve, bien qu'il ne l'ait jamais rencontrée auparavant il se penche et embrasse ses lèvres, la princesse se réveille peu surprise par cet inconnu , qu'elle a rêvé, entrant dans son intimité et lui rend le baiser.


Certains appelleraient communément cette rencontre « âmes soeurs » mais encore « coup de foudre » cependant cette rencontre est bien plus profonde, elle est la quête intérieure de notre autre moi celui qui se cache dans notre subconscient.

La princesse et le prince ne formant depuis le début, qu'un seul et unique être qui se cherchait.


La voyance  peut créer de l'addiction , si vous  constatez ces symptômes ou  que vous les  constatez  chez un tiers  , consultez ou conseillez  un professionnel  des addictions.  Orykane Konsult se réserve le droit  de vous limiter en consultations si  on constate  un comportement compulsif cela dans le seul but de vous aider et du respect de l'honnêteté  du cabinet .

© Copyright 2019  Ce site à été conçu par

Laurence Surjus de Pomarède Pour Orikane KOnsult ®

Tous droits réservés Article L111-1

 " L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous.

Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial "