• Orykane ®

Au sujet des pseudo victimes et des pervers© Par Laurence Frédérique Surjus de Pomarède

Tout ce que je sais est que la vie est une succession de choix qu'il faut savoir assumer ensuite .


Assumer que les coups du passé peuvent hanter une âme

Assumer ses mensonges, ses manipulations, sa vénalité, assumer le mal qu'on a pu faire, assumer tout simplement qu'on n'a pas été à la hauteur, qu'on a pu laisser des traces indélébiles dans le cœur des autres.

Au lieu de ça on voit partout de la victimisation, de l'auto excuse, et une forme d'indignation en rejetant les responsabilités sur des tierces personnes.


Comme si des tierces personnes extérieures au centre du problème qui peut dater parfois depuis longtemps avaient ce pouvoir extraordinaire de contrôler les pensées enfouies! Ou mieux encore les cerveaux de ceux qui les entourent! Quels génies! Quels hypnotiseurs de talent sont ils! Quels mentalistes!...


Oui oui je me moque! ...


Je me moque du pouvoir qu'on est prêt à attribuer aux tierces personnes pour se défausser de toute implication ou culpabilité.

Alors on parle d'envoûtement, de sorcellerie vaudou ou magies diverses même possessions! Pour les plus simplistes bien sûr,...


Sinon pour les pros de la psycho "marie claire" (oui je me moque encore vilaine que je suis !) on parle de pervers narcissiques de manipulateurs, psychopathes etc...

La plupart des gens invoquent la religion, pour la punition suprême qui viendra...


- Quand ça déjà? - un jour...


En attendant la pourriture se nourrit du cœur saignant des personnes torturées ou harcelées et malheur à ceux qui croiseront le chemin d'un "on"! Ceux qui n'ont rien demandé, gèrent et assument déjà leurs propres fautes, ils n'ont pas besoin d'un "on".

D'autres encore invoquent la notion de pardon cherchent ils à réparer leurs erreurs pour autant?


Que nenni! Bien sûr que non!


Ils cherchent à se faire absoudre de tout péché pensant, pleins de fraîcheur que le monde qui les entoure à fait vœu de rentrer dans les Ordres et de leur servir de confessionnal.


-Va mon enfant je te pardonne récite trois Ave Maria et deux Notre Père tout te sera pardonné...

vaste ironie! "On" nous prendrait il pour des idiots?

- Mais oui ma bonne dame...ma vie est entre vos mains... si vous ne me pardonnez pas c'est que vous êtes un monstre..


Le pire est qu'ils nous feraient douter ces "on" qui n'assument pas leurs actes!

A s'y méprendre avec ces visage d'anges au cornes diaboliques bien cachées sous la chevelure rayonnante!

Mais le fait est que les seuls responsables de ce qui leur arrive ne sont et ne seront à jamais , que ceux qui ont eux mêmes créé ou accepté les situations dans lesquelles ils se trouvent. Quand bien même il leur soit douloureux ou impossible de l'admettre.

Soit parce qu'ils se croyaient plus malins que les autres, soit parce qu'ils ne savent faire autrement et qu'ils se perdent eux mêmes dans leurs labyrinthe soit parce qu'ils sont eux mêmes issus d'un contexte de souffrance, soit parce qu'ils sont irresponsables ou l'ont été voir le sont toujours, soit parce que c'est inconscient mais qu'ils ne se sont jamais remis en questions.

Enfin je ne vais citer ici tous les cas de figure...


Toute excuse citée ici serait bonne à prendre et les "on" sauteraient sur l'occasion je ne vais quand même pas leur simplifier la tâche en leur donnant les solutions de facilité..

Non non les "on" vous allez devoir réfléchir longtemps pour convaincre un public avisé!


Ceci dit on peut être "on" et public à la fois !

Ce qu'il en ressort est que quand on fait du mal aux autres volontairement ou pas , on ne peut sincèrement croire que eux l'oublient aussi facilement, ni que le temps effacera les douleurs.


Rien ne sert de dire "excuse moi je ne le pensais pas" car au moment même où on ouvre la bouche pour émettre une parole elle est la vocalisation et la formulation d'une pensée.

Pareil pour les écrits, par ailleurs.

Et si toutefois la mémoire venait à faire défaut à ces "on" sur le chemin de la rédemption... (on peut toujours l’espérer.. oui je me moque encore car nombreuses rédemptions relèvent du calcul pur pour mieux manipuler encore) il serait bon qu'ils se souviennent de leurs actes passés qui sont bien présents dans la mémoire des "vraies" victimes, afin de ne pas essayer d'inverser les rôles .


à retenir : le succube n'est peut être pas qu'un mythe!

La voyance  peut créer de l'addiction , si vous  constatez ces symptômes ou  que vous les  constatez  chez un tiers  , consultez ou conseillez  un professionnel  des addictions.  Orykane Konsult se réserve le droit  de vous limiter en consultations si  on constate  un comportement compulsif cela dans le seul but de vous aider et du respect de l'honnêteté  du cabinet .

© Copyright 2019  Ce site à été conçu par

Laurence Surjus de Pomarède Pour Orikane KOnsult ®

Tous droits réservés Article L111-1

 " L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous.

Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial "